Le traitement des effluents

L’épuration domestique consiste à créer des stations d’épuration dotées de lits plantés de roseaux. Le principe est basé sur la filtration horizontale et verticale des effluents. La symbiose entre les végétaux et les bactéries aboutit à la dégradation de la matière organique. Ce process est destiné aux communes jusqu’à 2500 EH (équivalents habitants) et aux viticulteurs qui doivent se conformer à la nouvelle réglementation.

Un partenariat avec Serpol (SERFIM Dépollution) a fait naître le procédé Roseaulix pour le traitement des lixiviats des centre de stockage des déchets non-dangereux.
Albertazzi implante partout en France ce procédé écologique, pérenne et durable, dont le coût d’investissement est faible et d’un entretien minimal.

D’autres formes d’épuration domestique sont développées, tels les systèmes d’épuration par bio-disques, qui répondent aux problématiques des collectivités publiques.